Voyage équitable au Pérou et en Amérique Latine

La Paz

Présentation

S'il y a bien quelque chose qui ne nous a pas échappé à La Paz, c'est ce mélange de tradition et de modernité, comme en témoignent ses lignes de téléphériques flambant neuves qui parcourent la ville jusqu'au quartier traditionnel d'El Alto. Ce téléphérique, véritable artère coronaire de la ville, nous a rappelé le métro de Medellín : propre et soigné par ses habitants qui ont plaisir à l'emprunter.

La Paz, c'est donc plusieurs villes en une, toutes reliées par des petites cabines volantes. Mais La Paz, c'est aussi (et surtout!) le point de départ formidable pour nous visiteurs curieux, vers des lieux exceptionnels.

Parmi ceux-ci, nous pouvons citer le Huayna Potosi et l'Illimani qui veillent sur la ville depuis leurs sommets à plus de 6000 mètres. Non loin de la capitale, nous trouvons aussi la mythique Vallée de la Lune et ses formations argileuses magnifiques.

Comme La Paz ne se découvre pas en un jour, nous vous avons préparé un petit florilège des endroits à ne pas manquer lors de votre venue dans cette ville au cœur de l'Altiplano bolivien.

1. Que faire à La Paz : Parcourir ses rues à pied jusqu'au quartier d'El Alto

PXL_20211209_182947311.jpg

Pendant la période coloniale, La Paz était un village plutôt tranquille… Désormais, la bouillonnante capitale bolivienne est une des villes - sinon la ville - les plus animées du pays ! Elle est située à 3 660 mètres d'altitude, elle est donc la capitale la plus haute du monde.

L'impressionnant sommet de l'Illimani surplombe la ville, il est haut de 6000 mètres ! Ici, cohabitent harmonieusement traders du centre-ville et Indiens aymaras des collines alentours.

Une ville fondée par les Espagnols

C'est en 1548 que le conquistador Alonso de Mendoza fonde la ville de La Paz, sous le nom de Ciudad de Nuestra Señora de La Paz. A l'époque, il s'agissait d'un point majeur où transitaient les échanges commerciaux coloniaux. Située sur l'altiplano, lieu d'une production agricole intense, La Paz servait de relais pour le commerce des produits agricoles et miniers.

________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Anecdote sur l'histoire de La Paz
Il paraît que Don Miguel de Cervantes de Saaverda, le célèbre créateur du personnage Don Quichote de la Mancha, aurait fait acte de candidature pour devenir maire de la ville en 1590. Celle-ci a été par ailleurs refusée.

________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Après la guerre d'indépendance, c'est à La Paz qu'a été instauré le premier gouvernement libre hispano-américain, en 1809. Il s'agit du Conseil protecteur des Droits de l'Homme.

D'évolutions en évolutions, La Paz est devenue la capitale administrative du pays : elle concentre les pouvoirs exécutif et législatif, tandis que le pouvoir judiciaire est conféré à la ville de Sucre.

Des monuments datant de l'époque coloniale

PXL_20211213_200248820.jpg

On peut dire de la capitale qu'elle est séparée en deux parties. À El Alto, on retrouve l'aéroport. C'est aussi le lieu de vie de nombreux paysans qui ont déserté leurs exploitations. Le centre de la ville et ses « beaux quartiers » à l'image de Florida, la Rinconada ou Aranjuez constituent l'autre partie de La Paz.

La Plaza Pedro Domingo Murillo
La place principale de la ville est un lieu central et immanquable. On y retrouve le Palais présidentiel, bel édifice de style architectural colonial, et le Congrès. C'est donc une place emblématique, connue pour concentrer les éléments les plus importants du pouvoir en Bolivie.

Le Museo Nacional del Arte
C'est une institution à La Paz ! Ce musée, créé en 1960, présente une architecture grandiose. Ne manquez pas de vous rendre dans son beau patio intérieur entouré de jolies colonnes en pierre.

Les marchés authentiques de La Paz dont la Feria d'El Alto

PXL_20211209_202231519.jpg

Si les monuments de la ville sont magnifiques en rapport avec leur histoire et leur architecture, La Paz doit une grande partie de son charme unique à la dynamique générée par l'animation de sa vie quotidienne.

On se croirait dans un immense marché à ciel ouvert ! Ouvrez grand les yeux et laissez-vous charmer par les couleurs et les odeurs des étals de ces beaux marchés.

Ce n'est pas compliqué : on trouve de tout ! Chaque marché est divisé par « spécialité », par ici les légumes frais, par là le marché aux sorcières… Ce dernier doit son nom aux étranges ingrédients et substances qui y sont proposés.

Des porte-bonheur aux fioles, en passant par les feuilles de coca, vous trouverez là-bas une ambiance qui promet d'être unique. Ne soyez pas surpris par les fœtus de lamas séchés qui trônent à l'entrée des boutiques : ce sont des offrandes pour les Dieux andins.

Asseyez-vous à une table dans un marché bolivien ! Vous rencontrerez forcément quelqu'un avec qui discuter et partager des anecdotes ! Vous serez servis comme des rois.

2. Que faire à La Paz : se balader en téléphérique !

PXL_20211209_224115870.jpg

Quelle excellente manière de découvrir la ville, celle qui consiste à prendre de la hauteur et parcourir les différents quartiers de La Paz !

Depuis la Calle Sagarnaga, par exemple, l'une des plus connues des visiteurs, il vous suffira simplement de descendre un peu jusqu'à la ligne violette (linea morada). Le téléphérique est un merveilleux moyen de découvrir La Paz, à commencer par ses habitants ! Vous rencontrerez forcément quelqu'un pour vous orienter, discuter de tout et de rien.

Après la ligne violette, nous vous conseillons de prendre la ligne grise (linea plateada) pour admirer le quartier El Alto depuis les hauteurs. Le téléphérique passe sur des promontoires de terre argileuse absolument époustouflants !

PXL_20211209_224305088.jpg

Et, bien sûr, vous pourrez admirer l’Église Amor de Dios qui dénote dans le paysage si chargé d'El Alto.

C'est peut-être notre ligne préférée, elle nous permet aussi d'admirer l'Illimani qui veille sur la ville avec son sommet enneigé.

Que vous le preniez en pleine matinée pour vous rendre (pourquoi pas?) jusqu'au bout de la ligne verte (linea verde) – et ainsi admirer les beaux quartiers de la capitale – ou bien à la tombée de la nuit quand l'agitation se fait plus pressante, une balade en téléphériques à La Paz sera toujours une belle option.

3. Que faire à La Paz : l'ascension du Huayna Potosi ! (réservé aux initiés)

PXL_20211211_163353884.jpg

En réalité, l'option « ascension » est multiple à La Paz. Il est possible de se rendre au sommet de l'Illimani, le point culminant des alentours avec ses 6 462 mètres d'altitude. La seconde option est celle, un peu plus raisonnable, (quoique) du Nevado Huayna Potosi et de ses 6 088 mètres.

Il existe deux options pour gravir le Huayna Potosi : celle de 2 jours, consistant à se rendre au Campo Alto (refuge à 5 300 mètres) le premier jour et réaliser l'ascension le second. La deuxième option se réalise sur 3 jours en rajoutant une journée d'initiation à l'alpinisme sur glace.

Comment se déroule le premier jour d'ascension au Huayna Potosi ?

Nous partons de La Paz à 9h du matin le premier jour avec notre guide spécialiste de haute montagne. Le temps de trajet en minibus jusqu'au premier refuge à 4 700 mètres est d'environ 1h30. Nous passons par le quartier d'El Alto et nous empruntons une piste à travers les lagunes.

Une fois arrivés au refuge, le guide nous donne notre matériel (que nous détaillerons ci-après) et nous le rangeons dans notre sac à dos. Pour cette première journée, nul besoin de matériel technique. Nous empruntons d'abord un chemin qui serpente en quittant le refuge. Bien vite, nous passons un premier contrôle où il faut payer un droit d'entrée et le chemin se fait plus étroit, plus accidenté et surtout plus rocailleux.

La difficulté de la marche réside surtout dans le fait que l'on se trouve entre 4 700 et 5 3000 mètres d'altitude : l'oxygène se raréfie et nous faisons de nombreuses poses.
La dernière partie du chemin, juste avant d'atteindre le refuge, est encore plus périlleuse. Nous devons utiliser des cordes pour nous hisser en haut de parois rocheuses.

Question climat, il est très changeant, mais cela est dû à la saison : nous sommes en décembre 2021, en pleine saison des pluies. Le temps alterne entre averses de grêle, grand soleil, vent, mais tout cela reste confortable.

Nous arrivons enfin à notre refuge et, bien qu'elle l'ait été pendant toute la durée de notre randonnée, la vue est à couper le souffle sur une belle partie de la Cordillère Royale de Bolivie.

Que fait-on une fois arrivés au refuge du Campo Alto à 5 300 mètres d'altitude ?

Une fois arrivés, on nous sert à manger (généralement de belle portions) puis l'on va se reposer à 17h pour se lever à minuit.

Comment se déroule le second jour d'ascension au Huayna Potosi ?

PXL_20211211_200136652.jpg

Le réveil se fait vers minuit, parfois un peu avant, pour prendre le petit déjeuner et se préparer. Nous enfilons un collant, un pantalon et un sur pantalon, deux paires de chaussettes et idem pour le haut, avec en plus un bon manteau de montagne, un bonnet et un casque ! Nous n'oublions pas nos chaussures d'alpinisme et nos crampons.

C'est parti, dans la nuit noire, pour l'ascension du Huayna Potosi ! Équipés de nos lampes frontales, nous commençons à monter encordés avec le guide. La première partie est assez raide, dans la neige, mais les conditions sont bonnes. La seconde partie est caractérisée par un replat avec le passage de crevasses. Puis, la pente se fait régulière jusqu'au Camp des Argentins à 5 430 mètres.

Puis, nous passons un mur de glace de 35 mètres de haut et de 65% de pente, toujours encordés avec notre guide qui passe en tête. Cette partie est technique et mieux vaut avoir fait un peu d'escalade (a minima) avant de s'y lancer.

La partie d'après est plutôt ardue, sans compter que l'altitude commence à se faire ressentir. La remontée qui suit est raide, en passant sous un éperon rocheux. Après ce passage, nous réalisons une longue traversée et, enfin, après un dernier virage, nous prenons un passage exposé qui débouche sur l'arrête sommitale … vertigineuse !

Nous arrivons au sommet à 5h30 du matin, justement quand le soleil laisse apparaître ses premiers rayons. Nous profitons du spectacle pendant un bon quart d'heure, le froid nous empêchant d'y demeurer plus longtemps. Il faisait près de -15°C.

La descente ne présente pas de difficulté majeure (mis à part le mur de glace qu'il est possible de descendre en rappel) et se réalise en 2 à 3h.

Pour l'ascension, comptez 6h au minimum pour une sortie de 8h au total.

PXL_20211212_162326229.MP.jpg

Enfin, il faut redescendre jusqu'au refuge à 4 700 mètres (Campo base) en 2h de randonnée et revenir à La Paz en minibus pendant 1h30.

Quel matériel doit-on emporter pour réaliser l'ascension du Huayna Potosi près de La Paz ?

Pas de panique : en général, le guide vous prêtera tout le nécessaire pour votre équipement, mais il est vrai que de simples tenues de randonnée ne peuvent pas suffire. Voici le détail de ce dont vous aurez besoin pour votre ascension :

  • des crampons

  • des chaussures d'alpinisme

  • 2 paires de bonnes chaussettes

  • un collant (facultatif)

  • un pantalon de randonnée

  • un sur-pantalon

  • un t shirt thermique

  • un sous-pull

  • une polaire

  • une doudoune d'alpinisme en duvet (avec capuche)

  • des sous-gants

  • des gants suffisamment chauds

  • un bonnet fin

  • un casque

  • une lampe frontale

  • un ou deux piolets

  • un sac de couchage (température en fonction de la saison)

  • un sac à dos

4. Que faire à La Paz : une visite de la Vallée de la Lune

 

A une petite demi-heure de bus du centre-ville, vous pouvez visiter un site hors du temps... S'il est vrai que vous pouvez déjà admirer des formations argileuses impressionnantes depuis les téléphériques, la Vallée de la Lune vous propose une balade à pied au cœur de celles-ci.

PXL_20211210_150136118.jpg

Deux parcours sont proposés : l'un de quinze minutes et le second de quarante-cinq minutes. Si marcher ne vous pose pas de problème, nous vous conseillons le parcours le plus long, qui permet d'admirer cette vallée depuis différents miradors.

Cette érosion spectaculaire de la roche a créé un véritable désert semblable à des stalagmites ! Sur votre chemin, vous croiserez différentes formations auxquelles les locaux ont donné des noms en référence à leur ressemblance à tel ou tel animal ou être humain.

PXL_20211210_155028640.jpg

Qui dit désert... dit cactus ! Vous en verrez, souvent coiffés de leurs belles fleurs roses, tout au long du parcours.

Selon nous, la Vallée de la Lune est un excellent moyen de sortir du bouillonnement de la capitale et de profiter de paysages hors du commun, tout en apprenant davantage sur ces montagnes qui abritent La Paz : c'est un incontournable du coin.

5. Que faire à La Paz : se promener dans le quartier bohème de Sopocachi

Sopocachi, c'est un quartier en dehors du centre-ville dans lequel on se sent bien. Il présente un large choix d'hébergements, de restaurants et même un supermarché (ce qui est assez rare à La Paz).

story_1639188001818.jpg

Nous vous conseillons d'aller faire un petit tour du côté du restaurant Mi Chola, dont le chef revisite des plats boliviens emblématiques (dont la grande variété de pommes de terre) en plats gastronomiques. Le mélange des saveurs est exquis et infiniment original... Le menu change en fonction des saisons et des arrivages, de quoi avoir l'assurance de déguster des produits frais.

Un peu nostalgiques de la France ? Si tel et le cas, un saut à Chez Moustache, une chaîne locale de pâtisserie française, vous rappellera sans doute les saveurs de notre cher pays. Mention spéciale pour leurs chocolatines : un vrai délice !

Dans les ruelles de La Paz avec votre guide Terres des Andes

Pendant votre escapade à La Paz, vous serez accompagnés par votre guide local francophone. Il vous emmènera visiter ses endroits secrets qu'il qualifie comme étant les plus beaux endroits de la ville. Des quartiers résidentiels au marché des sorcières, voilà de quoi être dépaysés !

Du Lac Titicaca au Salar d'Uyuni, partez en voyage en Bolivie à la découverte de l'Amérique du Sud comme vous ne l'avez jamais vue !

Circuits faisant étape à La Paz

icone nl

Recevez nos bons plans

Être rappelé

Laissez-nous votre numéro et un conseiller vous rappellera

Facebook
Twitter

On parle de nous dans la presse !

bandeau presse