Voyage équitable au Pérou et en Amérique Latine
Des questions ? 09 70 40 55 71 On vous rappelle

Les Andes colombiennes à travers le regard de leurs habitants

Présentation

Le Santander, c'est cette grande région située au nord de Bogota. On aime s'y rendre pour retrouver le sourire chaleureux de ses habitants, mais aussi parce que l'on adore ses contrastes de plateaux et montagnes dépassant souvent les 3000 mètres d'altitude.

Au nord, Bucaramanga est la ville principale où l'on s'arrête volontiers un jour ou deux pour s'imprégner de la vie locale.

Dans le Santander, il fait bon vivre, et ce n'est pas les habitants qui vous diront le contraire. Les rivières irriguent de riches vallées fertiles et les endroits propices à la randonnée en montagne sont nombreux.

Nous vous invitons tout d'abord à la rencontre, celle de Maritza et de son compagnon Carlos dans le Municipio de Barichara (au sud de Bucaramanga). Installés à Santa Elena, un petit village à quelques kilomètres de là, ils sont tous deux très engagés dans le développement social communautaire.

Cela passe aussi bien par l'éducation à la conservation de la biodiversité, mais aussi le tourisme communautaire et l'aide à l’agriculture familiale… Que de beaux projets pour les voyageurs de Terres des Andes !

Partons explorer les plus beaux recoins de cette région située au nord de la capitale Bogota...

 


 

LE SANTANDER

1. La région de Bucaramanga

- Pourquoi ne pas s'aventurer dans les rues de la bouillonnante Bucaramanga, capitale du département de Santander ?

- Mais au fait, que mange-t-on à Bucaramanga et dans la région des Andes colombiennes ?

- Se mettre au vert au Canyon du Chicamocha au sud de Bucaramanga

- Comment visiter le Canyon de Chicamocha ?

2. Barichara : plus typique ? Vous ne trouverez pas !

- Partons de Zapatoca pour rejoindre Barichara : 3 jours de randonnée sur le Camino Real

LE NORD DE BOGOTA

1. Villa de Leyva, ses couleurs et son artisanat

- Le Santuario de Iguaque

- La Casa Terracota, ou Casa Barrio, l’œuvre de l'architecte Octavio Mendoza

2. Rencontrez les artisans potiers de Raquira


 

 

LE SANTANDER

plaza-of-villa-de-leyva-4053885_960_720.jpg

On accède à Bucaramanga par des vols intérieurs depuis Bogota (plusieurs vols par jour, 1h10 de trajet). Le Santander étant une région très montagneuse, il n'est pas aisé d'y accéder en bus. Voilà un prétexte parfait pour découvrir Bucaramanga et ses alentours l'espace de quelques jours...

1. La région de Bucaramanga

Pourquoi ne pas s'aventurer dans les rues de la bouillonnante Bucaramanga, capitale du département de Santander ?

accordion-1105008_960_720.jpg

Votre visite guidée de la ville vous conduira immanquablement à la Maison de Bolivar et au Parc Culturel de l'Orient, véritable patrimoine naturel en pleine ville.

Vous ferez un petit détour pour admirer la fameuse Cathédrale de la Sagrada Familia de Bucaramanga. Notre guide francophone nous délivrera de précieuses explications sur l'histoire de cette ville, la plus importante de la région de Santander.

Que diriez-vous, pour le déjeuner, de rester en immersion dans la culture des Andes colombiennes ? Notre guide nous conduira à l'une de ses adresses secrètes : un restaurant typique que nous aurions tort de manquer !

Mais au fait, que mange-t-on à Bucaramanga et dans la région des Andes colombiennes ?

corn-457154_960_720.jpg

La comida santandereana est très riche et l'une des meilleures de Colombie. Elle contraste avec celle proposée sur la côte caraïbe. Cette cuisine généreuse est inspirée des éléments locaux, comme le chevreau qui revient souvent dans des plats savoureux.

Ne passez pas à côte de l'étonnante Pepitoria ! Ce plat exotique est réalisé à base de viscères de chèvre mélangés à du riz, du fromage, des œufs et de la chapelure. Idéalement, il est accompagné de pommes de terre ou de manioc.

Qui a parlé de fourmis ? C'est bien cela, l'autre plat typique des Andes sont les hormigas culonas. Allez, on essaie ! Ces fourmis grillées proviennent des traditions de la culture précolombienne Guane.

fernando-prado-460051-unsplash.jpg

On trouve des arepas un peu partout en Colombie mais l'arepa santandereana est une galette de maïs accompagnée de manioc et de chicharron, une couenne de porc typique des pays latino-américains. On la trouve dans quasiment tous les plats de la région. On connaissait déjà l'arepa de maïz, mais celle-ci aussi est un vrai régal !

La Changua et le Mute sont deux soupes typiques de la région de Santander. La première est servie au petit-déjeuner, à base de pommes de terre, coriandre, oignons, lait, œufs et sel. La seconde est dégustée plutôt les samedis et les dimanches et peut être préparée avec plein d'ingrédients différents.

Et pour le dessert, me direz-vous ? Le bocadillo veleño compte parmi les desserts les plus appréciés dans cette région du nord du pays. Ce bonbon est préparé avec de la goyave rouge mûre. Accompagnez-le d'un morceau de fromage paysan et appréciez...

N'oubliez pas de vous rendre au marché sur la Plaza del Mercado pour déguster de délicieux jus de fruits frais !

Se mettre au vert au Canyon du Chicamocha au sud de Bucaramanga

cannon-2403807_960_720.jpg

Situé à une cinquantaine de kilomètres de Bucaramanga (1h de route) se trouve un grand canyon, celui de Chicamocha d'une superficie de plus de 100 000 hectares et d'une profondeur de plus de 2000 mètres. Impressionnant, non ? Ces dimensions exceptionnelles font de lui le plus grand canyon d'Amérique latine !

Il est ouvert au public seulement depuis 2006.

Comment visiter le Canyon de Chicamocha ?

zapatoca.jpg

Nous pouvons, si nous le souhaitons, emprunter le plus long téléphérique d'Amérique latine, long de 6 kilomètres, afin d'admirer une vue imprenable sur les petits villages pittoresques, accrochés à flanc de montagne. (35 minutes de trajet aller)

Les rivières Fonce et Suarez, nichées dans la vallée, confèrent aux paysages du Canyon une magie supplémentaire.

Tout le monde trouvera son compte : il est possible de randonner et de faire du canyoning dans le canyon de Chicamocha ! Nous ne nous lassons pas d'admirer les cascades, lacs, rivières et montagnes de cet immense canyon...

Informations pratiques : le prix de l'entrée du Canyon est d’environ 4€ et l'on paie en supplément le trajet en téléphérique : 10€ environ.

2. Barichara : plus typique ? Vous ne trouverez pas !

rodrigo-de-mendoza-1296943-unsplash.jpg

Nous posons nos valises au cœur du petit village de Barichara. Ce nom ne vous est pas inconnu ? Et pour cause ! Il a été élu « plus beau village de Colombie ». Nous nous arrêtons d'abord devant sa magnifique Cathédrale. Barichara a été édifiée en l'an 1705.

Ici, tout porte à croire que Barichara fait honneur à sa réputation. Les murs blancs sont caractéristiques des villages andins, tout comme ses toits couleur orangée. J'oubliais presque ses ruelles en pente, qui montent, qui montent... Mais le jeu en vaut la chandelle ! Quelle vue nous avons ! Les couleurs se mélangent harmonieusement, on domine les collines alentours...

A Barichara, c'est le calme plat. On prend le temps de discuter avec ses habitants de tout et de rien et l'on apprend bien par hasard qu'il existe un chemin de randonnée, tout près : le Camino Real. Ni une, ni deux, nous avons voulu arpenter les pavés laissés en héritage par les Guane, une ancienne civilisation précolombienne.

Partons de Zapatoca pour rejoindre Barichara : 3 jours de randonnée sur le Camino Real

barichara-2402544_960_720.jpg

- Zapatoca - La Fuente

Premier jour de randonnée : 20km - 6h > possibilité de partir plus loin et de raccourcir la randonnée

Nous commençons aujourd'hui une randonnée en plein cœur des montagnes : des paysages époustouflants nous attendent, tout en longeant la rivière Sogamoso. Des rencontres inattendues nous réservent également de belles surprises !

A 2 kilomètres de Zapatoca, nous ferons un premier arrêt à la Cueva del Nitro. Cette grotte en pleine nature est un véritable joyau de géologie ! À certains endroits, les rayons du soleil se frayent un chemin entre les différents blocs de pierre : un spectacle saisissant !

Après notre randonnée sur les plus beaux chemins de la région de Santander, nous profiterons d'une pause bien méritée au village de La Fuente. Pittoresque et enclavé dans les Andes, cette étape dans ce village aux couleurs locales ne manquera pas de nous charmer.

Nous passerons la soirée et la nuit dans le charmant village de La Fuente.

- La Fuente - Guane

Second jour de randonnée : 13.5km - 4h30

Aujourd'hui, départ depuis le village de La Fuente pour rejoindre Guane, en arpentant un chemin tracé dans les montagnes et forêts colombiennes. Nous profiterons d'un cadre naturel à couper le souffle. Différents arrêts seront prévus en chemin pour profiter des paysages typiques et prendre de jolies photos. Le chant des oiseaux nous accompagnera tout au long de votre balade.

En fin de journée, arrivée à Guane où les habitants coulent des jours heureux. Il est agréable de se promener dans les rues de ce petit village, au détour de la petite Parroquia de Santa Lucia, ou encore de son Parque Municipal, cœur de la vie du village.

C'est Guane, cet autre petit village typique, qui nous accueillera pour y passer la nuit.

- Guane - Barichara

Troisième jour de randonnée : 6km – 2h

Aujourd'hui, nous emprunterons le vieux Camino Real, reliant les villages de Guane et Barichara. Il s'agit d'un ancien chemin balisé par les indigènes Guane.

Guane se trouve à 800 mètres d'altitude et Barichara à... 1 300 mètres ! Courage alors, les quelques kilomètres nous séparant de Barichara sont vraiment appréciables et le jeu en vaut la chandelle. Nous longerons des fincas privées et de petits murets en pierre, sur un chemin pavé entouré de plantes endémiques.

Soirée et nuit à Barichara, un autre village à l'architecture typique et aux pentes caractéristiques. Les maisons de Barichara sont très caractéristiques : leurs murs sont blanchis à la chaux. Ces dernières ont été construites suivant une technique locale : le bahareque (pisé et roseaux).

Youpi ! Le reste de la journée sera libre pour se balader dans le village et reprendre notre souffle.

 

LE NORD DE BOGOTA

villa-de-leyva-954629_960_720.jpg

Villa de Leyva est une ville facile d'accès en bus de ligne depuis Bogota. Le trajet dure 3 heures. On adore retrouver les habitants de Villa de Leyva, toujours souriants, conscients de vivre dans l'une des plus belles villes des Andes colombiennes. Partons à sa découverte...

1. Villa de Leyva, ses couleurs et son artisanat

ruana-1829622_960_720.jpg

Depuis sa construction en 1572, Villa de Leyva conserve son style colonial. Nous pourrons y admirer l'architecture typique avec ses murs blanchis à la chaux.

Villa de Leyva est avant tout renommée grâce à sa grande place principale, d'une superficie de 14 000 m² ! À la tombée de la nuit, lorsque l'éclairage orangé de la place se mêle à l'obscurité du ciel, cet endroit ne ressemble à aucun autre.

Les petites boutiques d'artisanat ne manquent pas à Villa de Leyva : on y fabrique les célèbres ponchos colombiens, appelés ruanas. Personne ne résiste au charme de cette ville, et pour en être totalement certains, rendez-vous dans ses rues pavées typiques.

street-4007987_960_720.jpg

De nombreuses fêtes locales sont organisées régulièrement, il suffit de s'y trouver au bon moment. Sur la place principale, des danseuses et danseurs exhibent de beaux costumes colorés et font perdurer des traditions millénaires.

Villa de Leyva est une ville qui mérite que l'on prenne le temps de s'y arrêter, de profiter de l'ambiance locale aux côtés des habitants. Cependant, si le temps vous le permet, d'autres lieux magnifiques sont à visiter aux alentours de Villa de Leyva.

Le Santuario de Iguaque

hector-orjuela-1168928-unsplash.jpg

Villa de Leyva est entourée par les montagnes de l'Anticlinal de Arcabuco où la nature est restée intacte. Si l'envie vous prend, n'hésitez pas à aller vous balader dans le Sanctuaire d'Iguaque (marches faciles ou plus ardues, de 6h à 7h) afin de profiter de quelques instants de déconnexion, loin de la ville.

Cet endroit est idéal pour observer des oiseaux ainsi que la faune caractéristique de la région.

Il vous sera possible de vous rendre jusqu'à la lagune glaciaire d'Iguaque autrefois vénérée par le peuple Muisca (6h aller/retour).

La Casa Terracota, ou Casa Barrio, l’œuvre de l'architecte Octavio Mendoza

colombia-3529153_960_720.jpg

Vous n'allez pas en croire vos yeux ! Cette maison, entièrement réalisée à la main par l'architecte colombien Octavio Mendoza, est entièrement construite en terre cuite. Ses dimensions sont de 500 m² tout de même !

Cet artiste cherche à sensibiliser le public concernant la nécessité de construire des maisons responsables et écologiques : en voilà un parfait exemple.

Admirez les œuvres d'art à l'intérieur de la maison, et notamment les mosaïques très colorées. Si vous passez à Villa de Leyva, prenez le temps d'aller y jeter un œil !

Informations pratiques : située à 10 minutes de Villa de Leyva en voiture et l'entrée coûte moins de 3€ / personne.

 


 

Jouer au tejo et prendre un chiva : quoi de plus local ?

Comme chaque région du monde et de Colombie, celle de Boyaca au nord de Bogota n'échappe pas à la règle des curiosités locales ! Le tejo est un sport à part entière ! Il provient de la civilisation Chibcha.

Les amateurs de tejo considèrent leur passion comme un art, et on les comprend ! Cette activité locale consiste à lancer un disque de métal afin d'atteindre la cancha, une cible carrée située à environ 20 mètres. De petites mèches de poudre à canon sont disposées au niveau de la cible afin de produire de petites explosions lors de l'impact.

Les chivas (traduisez « chèvres ») désignent ces magnifiques camions locaux infiniment colorés que l'on voit passer dans les campagnes colombiennes. Ils sont peints en rouge, jaune et bleu, les couleurs nationales et sont dotés de banquettes parallèles. Impossible de les manquer !

 


 

colombia-1162672_960_720.jpg

2. Rencontrez les artisans potiers de Raquira

Dans la région du Boyaca, il y a Villa de Leyva, certes, mais aussi Raquira, un petit village moins connu et pourtant incontournable ! Ce village, situé à 35 minutes de route de Villa de Leyva, a été fondé par l'ordre Saint Augustin.

michael-baron-472374-unsplash.jpg

A Raquira, on ne peut pas passer outre de très jolis murs peints aux couleurs vives et exposant des objets fabriqués selon d'anciennes traditions indigènes Chibcha. 75% de l'économie de Raquira repose sur la fabrication de poteries en tout genre : vases, tasses, clochettes, bougeoirs...

bobby-yang-1419620-unsplash.jpg

Petit + : pourquoi ne pas pousser la porte d'un atelier de poterie afin de vous initier à cette activité millénaire ? Les habitants seront ravis de partager avec vous leurs savoirs-faire !

bags-3877599_960_720.jpg

 

Qu'attendez-vous ? Les guides francophones de Terres des Andes vous accueillent lors de votre séjour en Colombie : partez à la rencontre des Colombiens à leurs côtés !

Circuits faisant étape à Les Andes colombiennes à travers le regard de leurs habitants

icone nl

Recevez nos bons plans

09 70 40 55 71

Ou envoyez-nous un email
contact@terresdesandes.org

Être rappelé

Laissez-nous votre numéro et un conseiller vous rappellera

Facebook
Twitter

On parle de nous dans la presse !

bandeau presse