Voyage équitable au Pérou et en Amérique Latine
Des questions ? 09 70 40 55 71 On vous rappelle

Les lignes de Nasca au Pérou

Présentation

La province de Nasca se trouve dans la pampa du sud du Pérou. Elle doit son nom à une civilisation qui la peupla entre -100 et 700 après J.C, les Nazcas.

C'est une région aride entourée de part et d'autre par la Cordillère des Andes et par l'Océan Pacifique.

Pour observer les fameuses lignes de Nasca, il faut se rendre dans les plaines de Palpa, Nasca, Socos et El Ingenio.

Nasca : un site classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO

Les lignes de Nasca, aussi appelées géoglyphes de Nasca, sont classées au Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 1994.

Ce sont des dessins, comme autant de lignes tracées sur le sol étant situés dans le désert de Nasca. Ces signes peuvent parfois représenter une simple ligne qui s'étend sur des kilomètres.

Ce qui impressionne, c'est surtout l'enchevêtrement des lignes qui semblent ne jamais prendre fin. On peut également apercevoir des spirales et des ellipses.

La plupart de ces figures représentent cependant des hommes ou des animaux, dessinés de façon plutôt originale, qui se détachent d'un sol de couleur grise. Le site s'étend sur plus de 500 km².

Les scientifiques à l’œuvre pour percer les mystères des lignes de Nasca

nazca-level-43217_960_720.jpg

De nombreux mystères non élucidés pèsent encore autour du site des lignes de Nasca.

Les scientifiques ne cessent d'étudier le sol désertique de la zone et d'y découvrir de nouvelles pyramides et motifs qui sont autant de témoignages de la civilisation disparue du peuple Nasca.

Leurs fouilles archéologiques permettent aussi de récolter des habits et poteries funéraires aux motifs ornementaux très colorés et riches de sens. Voilà une des clés du mystère qui entoure le site de Nasca !

Les jarres et autres récipients en terre cuite ont été peintes avant le tracé des lignes, témoignant de la culture de ce peuple.

On retrouve sur ces poteries les mêmes animaux et dessins que dans le désert !

Le fameux épaulard (un orque) par exemple, a une place centrale dans toutes ces réalisations artistiques.

L'araignée et le singe aussi sont présents partout : ils représentent respectivement la chute de la pluie et le fleuve sacré Amazone.

Se dessinent aussi clairement, surtout dans les plaines de San José et Jumana, des singes, condors, colibris,...

De multiples interprétations des archéologues sur le peuple Nasca

 drum-2053605_960_720.jpg

Ces lignes et signes sont l’œuvre du peuple Nasca. Ils vous étonneront par leur nombre, en plein milieu du désert !

Quant aux interprétations, certains archéologues à l'image de Maria Reiche expliquent leur présence comme étant un point de départ pour étudier l'astronomie, une sorte de calendrier géant utile pour l'agriculture.

Les travaux de Maria Reiche sur le sujet peuvent répondre à certaines interrogations, mais également en susciter de nouvelles.

Cette archéologue passionnée a consacré une grande partie de sa vie à essayer de comprendre le fonctionnement des tracés des lignes de Nasca.

Pour d'autres, il s'agit d'un hommage rendu à la nature et à ses richesses, à travers un art plutôt chamanique et des figures anthropomorphiques.

Pour d'autres encore, l'araignée géante dessinée sur le sol serait un point de rendez-vous de plusieurs communautés pré-inca, au moment duquel elles pouvaient se livrer à certains rituels.

Cette hypothèse n'est pas à écarter, puisque le peuple de Nasca est étudié comme faisant partie d'un ensemble partageant le même ancêtre.

Volonté des habitants d'envoyer des messages aux Dieux ?

On peut penser aussi que la volonté des habitants de la région était avant tout d'envoyer des messages à leur Dieu, de façon à ce que celui-ci les protège et leur permette d'avoir un sol fertile tout au long de l'année.

D'ailleurs, on remarque que ces lignes nous emmènent jusqu'à des montagnes et sources sacrées dans la culture du peuple Nasca…

Finalement, on constate que toutes les interprétations sont liées : elles nous apportent davantage de connaissances sur les significations réelles de ces géoglyphes de Nasca.

Une chose est sûre : il convient de préserver au maximum ces œuvres issues de ce peuple pré-inca afin de pouvoir continuer à les observer dans le futur et de permettre aux scientifiques d'aller toujours plus loin dans leurs explorations surprenantes…

C'est le dur travail que sont encore en train d'entreprendre les archéologues venus du monde entier et en particulier de France, d'Italie, d'Allemagne,...

Découvrez les lignes de Nasca vues du ciel durant votre voyage au Pérou !

nazca-level-43223_960_720.jpg

La meilleure manière de se rendre compte des imposants tracés de cette civilisation Nasca c'est bien entendu d'aller faire un petit tour… dans les airs !

Vu du ciel, le site s'offrira à vous dans toute sa magnificence. De plus, nous vous avons concocté un programme spécialement sur-mesure, pour découvrir ce site de façon inédite !

Les pilotes des avions de tourisme sont, pour la plupart, issus du centre de langues de l'ONG Enfants des Andes de Nasca.

L'épanouissement de l'individu en contexte professionnel est un élément clé de l'apprentissage dans ce centre.

C'est pourquoi les pilotes maîtrisent le Français et l'Anglais. Ce sont deux langues considérées comme indispensables pour guider et orienter les voyageurs à travers la région de Nasca.

Pour ceux qui préfèrent rester au sol, du haut du mirador de Llipata se trouvant sur la Panamericana Sur, vous pourrez observer le fameux calendrier solaire : une famille, un pélican, un renard...

photo-1539278586186-d7d78a33185b.jpeg

Que voir autour des lignes de Nasca au Pérou ?

Les célèbres lignes de Nasca attirent les voyageurs du monde entier, délaissant les autres sites touristiques de la région.

Et comme nous trouvons cela un peu dommage, nous vous en offrons une petite liste à garder sous la main... Au cas où...

Pour en savoir davantage sur la civilisation mère de la région de Nasca...

huanca-2396637_960_720.jpg

  • L'aqueduc de Cantalloc fait partie de la série d'aqueducs d'Ocongolla. Ces étonnantes spirales creusées dans le sol sont le résultat de l'ingénierie des Nasca souhaitant irriguer leurs champs.

    Ils sont encore en activité aujourd'hui, plus d'un siècle après leur création, et leurs différents canaux captent l'eau dans le sous-sol. 

Pour s'y rendre : à 5 kilomètres au Sud de Nasca, sur la route menant à Cahuachi.

  • Le site archéologique de Cahuachi vaut également le détour ! Il s'agit d'un ancien centre cérémoniel composé de plusieurs pyramides dont une, plus imposante, au centre.

    Vous remarquerez sûrement que ces constructions d'un autre temps sont orientées vers les géoglyphes. Comme souvent pour les Nasca, cela n'est pas dû au hasard : il s'agit d'un lieu où les pélerins se réunissaient pour consulter les oracles.

Pour s'y rendre : pas de visite "interne" possible, seul un chemin contourne le site. S'y rendre en 4x4 est le plus recommandé, aux heures où le soleil est le plus haut dans le ciel, ce site semble émerger de nulle part au beau milieu du désert ...

  • Le Musée Antonini permet d'y voir un peu plus clair sur le mode de vie des Nasca. En parcourant ses 7 salles, vous retracerez les différents lieux de vie des Nasca afin de comprendre leurs procédés ingénieux.

    Le grand + de ce musée : on y observe des poteries et des tissus résultant de fouilles archéologiques fructueuses. A ne manquer sous aucun prétexte !

Pour s'y rendre : Avenida de la Cultura, 600.

cliff-3642904_960_720.jpg

  • Découvrir le désert de Nasca jusqu'à la côte Pacifique en moto. Vous apprécierez d'autant plus les paysages arides et les immenses étendues des environs.

    Nous vous conseillons vivement la visite de la Réserve Pampas Galleras et ses troupeaux de vigognes, l'animal du Pérou par excellence.
     
  • Un trekking au Cerro Blanco, des dunes de sable, est également une très bonne idée pour profiter des plus beaux paysages péruviens... en prenant de la hauteur !

    2076 mètres de pur bonheur vous mènent à un endroit propice aux activités ludiques comme le surf sur sable, le deltaplane... Comptez tout de même 3 bonnes heures pour arriver au sommet. 
     

morocco-123978_960_720.jpg

  • Pour ceux qui se laissent le temps de découvrir la région de Nasca, n'oubliez pas de filer vers la belle ville d'Andamarca dans la région d'Ayacucho, dans la sierra.

    Connaissez-vous la tradition des Danzantes de Tijeras (danseurs de ciseaux) ? Les danseurs sont vêtus de costumes traditionnels faits à la main dans les environs. Ils dansent pour chasser le diable en faisant s'entrechoquer une paire de ciseaux dans leur main droite.

    Un spectacle absolument original et très typique, à admirer lors de la fête de l'eau d'Andamarca, du 14 au 26 août de chaque année. Cette fête se nomme Yaku Raymi.

La région de Nasca comporte à elle seule de très nombreuses richesses. Non loin de Lima et de la Vallée sacré des Incas, elle représente une halte hors du temps aux visiteurs qui osent s'y aventurer hors des sentiers battus.

Un véritable condensé de visites inoubliables !

Circuits faisant étape à Les lignes de Nasca au Pérou

icone nl

Recevez nos bons plans

Des questions ?

09 70 40 55 71

Ou envoyez-nous un email
contact@terresdesandes.org

On vous rappelle

Être rappelé

Laissez-nous votre numéro et un conseiller vous rappellera

Suivez-nous

On parle de nous dans la presse !

bandeau presse