Voyage équitable au Pérou et en Amérique Latine

Que voir, que faire dans la région du Chocó en Colombie ?

Présentation

Vous n'avez jamais entendu parler de la région du Chocó en Colombie ? C'est sans doute normal. Autrefois route privilégiée pour le trafic de cocaïne, la partie centrale de cette région est désormais paisible et accueille des voyageurs en toute sécurité.

Le Chocó est un lieu incroyablement préservé. Cela ne vous surprendra pas, c'est également le cas d'autres régions colombiennes, à l'image du Guaviare, encore sensible par bien des aspects. Malheureusement, la peur de se rendre dans ces régions éloigne les rêves de nombreux visiteurs souhaitant découvrir des trésors encore cachés de ces paradis de nature.

Cette belle région du Chocó se situe entre l'Océan Pacifique et les Andes occidentales. Ses 46 530 km² sont recouverts de forêt tropicale humide, la plus humide du monde, avec 90% d'humidité et 9000 mm de précipitations chaque année.

Comme vous l'aurez compris, cette forêt primaire est le refuge de nombreuses espèces d'animaux endémiques ainsi que de plantes que l'on n'observe nulle part ailleurs. Le Chocó abrite près de 500 000 habitants vivant pour la plupart dans des maisons sur pilotis.

joshua-torres-41cBNYgVUV4-unsplash.jpg

La faible notoriété de la région est aussi due à son isolement géographique. Pour accéder à Bahia Solano, la ville la plus importante, il faut prendre un petit avion depuis Medellin pendant 40 minutes environ... Ce qui nous confère une vue imprenable sur toute la baie en arrivant !

Voici 5 des activités incontournables à réaliser lors de votre visite de la région du Chocó en Colombie :

1. Le Chocó en Colombie : Rencontrer les indigènes Embera et les communautés noires locales

On ne vous le cachera pas, notre principale motivation, ce sont bien sûr les rencontres ! La ville principale du Chocó, Bahia Solano, ne compte pas moins de 10 000 habitants... Nous ne pourrons pas nous ennuyer et trouverons forcément quelqu'un pour nous guider.

Les habitants du Chocó : métissage et joie de vivre près du Pacifique

floral-wreath-856052_960_720.jpg

80% de la population du Chocó est composée d'indigènes, dont les Embera. Certains d'entre eux, regroupés après avoir fui l'intérieur de la jungle, vivent désormais avec les membres d'autres ethnies. Ils ne portent plus le nom Embera aujourd'hui.

Les 20% restants sont les communautés afro-américaines vivant principalement sur le littoral du Chocó.

Ce métissage apporte son lot de couleurs, de joie de vivre, de coutumes rassemblées, de musiques pour danser...

Les habitants du Chocó : les coutumes des Indiens Embera et le respect des ancêtres

girls-4232029_960_720.jpg
Que ce soit dans les cabanes construites en matériaux naturels, parfois sur pilotis, ou tout simplement leur artisanat, les habitants du Chocó ont préservé leur savoir-faire ancestral.

Les techniques traditionnelles de pêche font encore vivre de nombreuses familles aujourd'hui. Les Indiens Embera pratiquent la chasse, la pêche et l'agriculture vivrière, faisant ainsi perdurer les coutumes de leurs aînés. Ils se servent habilement du venin sécrété par la grenouille Phyllobates terribilis, le positionnant à l’extrémité de leur sarbacane. La langue qu'ils parlent est le chibcha.

Chez les Embera, on se tatoue le corps au jus de tagua, l'ivoire végétal, ce qui permet notamment d'éloigner les moustiques.

Les habitants du Chocó : où dormir au plus près du quotidien des habitants ?

alev-takil-Mk7Q59-FFD0-unsplash.jpg

Que ce soit en écolodge, dans des posadas, ou tout simplement sur des hamacs, vous aurez l'embarras du choix pour votre hébergement dans le Chocó. Nous choisirons de préférence des hébergements de charme chez l'habitant, se faisant le relais de projets environnementaux, culturels et sociaux.

Près des villes d'El Valle et de Nuqui, les éco-constructions accueillant les voyageurs fleurissent en nombre. Vous trouverez de nombreuses structures utilisant les énergies propres : à commencer par les panneaux solaires, les centrales hydrauliques, pas d'utilisation de bateaux à moteur dans les mangroves, les jardins biologiques...

luca-turati-ZA3e9Cf44NU-unsplash.jpg

La plupart de ces structures sont en lien direct avec les populations, soit en étant directement intégrées dans les villages (tourisme communautaire), soit en reversant leurs bénéfices aux communautés pour en améliorer les conditions de vie.

Quoiqu'il en soit, aucun projet de grande infrastructure dénaturant le paysage ne verra le jour avant longtemps dans le Chocó. Les habitants veillent à préserver scrupuleusement la faune et la flore, sources de bien-être et infiniment abondantes dans la région...

sebastian-seck-gJyTlt1Syp0-unsplash.jpg

2. Le Chocó en Colombie : Admirer la danse des baleines dans l'Océan Pacifique

Tous les ans, entre mai et décembre, les habitants du Chocó assistent à un spectacle naturel splendide : la danse des baleines dans l'Océan Pacifique. Ces géants des mers lointaines migrent depuis le Pôle Sud, nageant pendant 8000 kilomètres pour venir se reproduire dans les eaux chaudes du littoral colombien.

todd-cravens-lwACYK8ScmA-unsplash.jpg

Atteignant une moyenne de 15 km/h à la nage, leur vitesse maximum est de 27 km/h. Leur poids moyen est de 36 tonnes et leur envergure de 16 à 18 mètres... de quoi impressionner bien des plongeurs !

Si vous avez la chance d'être sur place lors de la saison de reproduction des baleines, rendez-vous dans le Parc national d'Utria pour accroître vos chances de les voir au large. Il vous sera également possible d'en observer à Bahia Solano, au niveau de l'île de Gorgona et bien sûr dans le Golfe de Tribuga.

Schéma baleines Choco.png

Il n'est parfois pas nécessaire de se rendre trop au large, car certaines baleines (surtout des mâles!) s'approchent jusqu'à 400 mètres des côtes du Chocó. A l'inverse, à certaines périodes, il peut être bien plus complexe d'en apercevoir une ou deux...

De nombreuses associations locales en partenariat avec le gouvernement colombien œuvrent pour la préservation de ces baleines à bosse en danger. Tout le long du littoral du Chocó, vous trouverez des écolodges associés à cette préservation vitale.

3. Le Chocó en Colombie : Un petit tour en lancha et en mototaxi !

miguel-castellanos-ZwAELRkL48g-unsplash.jpg

A 45 minutes en mototaxi (l'équivalent du tuk-tuk asiatique) ou en chiva (bus local), au nord de Bahia Solano, se trouve la petite localité d'El Valle. Un paradis de nature s'ouvre à vous. El Valle est reconnu pour sa végétation très dense, comme partout dans la région, mais surtout pour ses plages de sable gris.

El Valle dans la région du Chocó : des poissons aux tortues, en passant par les cascades...

Les possibilités d'observations marines sont nombreuses, grâce à la présence des acuarios naturales, comme autant de cuvettes naturelles. De jolies espèces de poissons s'y épanouissent et la vue d'ensemble est absolument remarquable.

El Valle est aussi connu pour l'observation des tortues, notamment les fameuses tortues luth, l'espèce la plus grande et ancienne du monde. Elles pèsent environ une tonne !

À la tombée de la nuit, elles avancent lentement vers leur lieu de ponte, à savoir le sable humide de la plage. Il est possible de réaliser des excursions encadrées avec un guide local afin d'assister à ces moments magiques... de loin, bien sûr !

N'oubliez pas de vous rendre à la Cascade El Tigre ! Les cascades dans la jungle ne manquent pas dans le coin, mais celle-ci est vraiment l'une des plus belles que vous pourrez voir dans la région. L'accès à cette cascade se réalise en lancha, un bateau local en bois.

laura-cortesi-vRW2Ml0Poao-unsplash.jpg

Pour un tour en lancha, rendez-vous à Nuqui !

Après un trajet d'une soixantaine de kilomètres depuis Bahia Solano, on découvre un nouveau paradis : Nuqui. Cet autre village du Chocó est idéal pour prendre un petit temps de repos sur un hamac. Les écolodges sont nombreux ici et il est même possible de demander à un pêcheur du coin de l'accompagner sur son canoë moyennant un pourboire.

4. Le Chocó en Colombie et le Parc national Utria : Observer les plantes et animaux sauvages de la foret tropicale et du littoral

francesco-ungaro-USHUl_ipPhY-unsplash.jpg

La région du Choco en Colombie est idéalement située entre l'Océan Pacifique et les versants occidentaux des Andes. Cela en fait un lieu unique au monde, concentrant la plus forte densité d'espèces végétales et animales qui nous soit donné d'observer.

Le Parc National d'Utria, des milliers d'hectares préservés en Colombie

Le Parc National d'Utria, également connu comme Ensenada de Utria est particulièrement reconnu pour sa forte densité de baleines en pleine saison. C'est un véritable paradis pour la faune et la flore qui s'y épanouissent pleinement.

Au cœur du Parc d'Utria s'établissent trois écosystèmes différents : outre la selva, immense forêt amazonienne, on observe 33 hectares de mangroves (manglar) et 12 000 hectares marins (oceano). La playa Aguada, au cœur de la réserve d'Utria, a été la première plage certifiée en 2014 comme faisant partie d'une ère protégée.

S'établissant sur une faille géologique, la Playa Blanca est connue pour offrir une quiétude absolue, c'est certainement pour cela que les animaux y vivent si paisiblement. Seule la communauté indigène Embera vivant de la pêche s'est établit ici il y a des années de cela. Utria signifie d'ailleurs « belle » en langue Embera.

monkey-1249559_960_720.jpg

Le Parc National d'Utria et son incroyable faune sauvage

En plus des gracieuses baleines à bosse dont nous avons parlé plus haut, vous pourrez croiser la route de tortues luth, des grenouilles Phyllobates terribilis (ou kokoï), et des singes-araignée, une espèce en danger d’extinction.

Animaux Choco schéma.png

Cette liste non-exhaustive vient s'ajouter aux 106 espèces de poissons ainsi qu'à la dizaine d'espèces de coraux d'Utria, tous plus magnifiques les uns que les autres.

5. Le Chocó en Colombie : Un endroit idéal pour les amateurs de surf

guy-kawasaki-iij-QvyRAnM-unsplash.jpg

Depuis plusieurs années maintenant, les surfeurs du monde entier prennent possession des plages le long du littoral du Choco. C'est plus précisément au Cabo Corrientes qu'ils aiment exercer leur passion, en compagnie des baleines à bosse les plus vaillantes.

Ici, les plages au sable gris, la sensation d'être loin de tout et les vagues déchaînées tout au long de l'année représentent le cocktail parfait pour les amateurs de sensations fortes.

Bien heureusement, le va-et-vient des surfeurs et des autres voyageurs ne vient en aucun cas troubler le long travail entrepris par les habitants : depuis la promotion de l'écotourisme jusqu'à la valorisation du travail des communautés indigènes locales, en passant par la conservation de l'environnement, voici les 3 piliers essentiels que les habitants du Choco tiennent à respecter impérativement.

Quelques repères dans la région du Choco en Colombie :

 Carte Choco avec villes.png

Circuits faisant étape à Que voir, que faire dans la région du Chocó en Colombie ?

icone nl

Recevez nos bons plans

Ou envoyez-nous un email
contact@terresdesandes.org

Être rappelé

Laissez-nous votre numéro et un conseiller vous rappellera

Facebook
Twitter

On parle de nous dans la presse !

bandeau presse