Voyage équitable au Pérou et en Amérique Latine
Des questions ? 09 70 40 55 71 On vous rappelle

Que faire dans la jungle péruvienne ?

Présentation

La forêt amazonienne, aussi connue comme étant le formidable « poumon vert » de la planète, occupe une très grande superficie sur le territoire péruvien puisqu'elle représente 60 % de celui-ci. C'est une étape indispensable donc, puisqu'elle réunit une grande diversité d'animaux et de végétaux, mais pas seulement ! On y trouve des habitants aux modes de vie uniques au monde, qui ont su faire de la nature la plus sauvage qui soit un endroit d'apaisement et un lieu de vie privilégié.

C'est ainsi que la « selva », autre nom pour désigner la foret amazonienne au Pérou, donne naissance à de belles cohabitations entre les communautés vivant parfois le long du fleuve Amazone, parfois de façon plus reculée, et leurs voisins, c'est à dire des milliers d'espèces animales qui s'épanouissent en liberté dans cette zone de la planète abondante en nourriture et que personne, parmi les fervents défenseurs de la foret, ne veut voir disparaître.

Comme tout endroit magnifique et rare, cette zone du Pérou est protégée par les péruviens qui y prônent l'existence d'un tourisme responsable et respectueux. Nous vous proposons un tour d'horizon des curiosités de cette foret amazonienne, troisième « zone naturelle protégée » du Pérou, après les côtes Pacifique et les montagnes andines de ce beau pays…

 

La jungle amazonienne : visiter le parc naturel de Pucallpa

 

DSC_0235.JPG

Pucallpa est une des principales villes de la foret amazonienne, elle se situe le long du fleuve Ucayali qui donne également son nom à la région. Cette ville a été construite en pleine jungle sur un sol fait d'argile, voilà pourquoi son nom en quechua signifie « terre rouge ».
Cependant, elle est la seule ville d'Amazonie à disposer d'une route asphaltée directe qui la relie à Lima. Sinon, c'est en grande partie grâce à sa connexion fluviale que s'effectue des va et vient des marchandises qui transitent à Pucallpa.

A Pucallpa, on vit du commerce du bois, de la pêche en eau douce, de l'agriculture et de l'élevage. Elle a été fondée, tout comme Iquitos, lors de la fameuse épopée du caoutchouc de la fin du XIXème siècle. Le caoutchouc découlait de la production du latex provenant de l'hévéa, présent en abondance dans la foret amazonienne.

Mais l'intérêt principal de Pucallpa, pour les voyageurs et aventuriers que vous êtes, ne se situe pas exactement dans sa ville… Le parc naturel de Pucallpa est apprécié pour être un endroit calme, avec son lac paisible, son zoo et son musée.


Au zoo de Pucallpa, on admire des centaines d'espèces animales des alentours. Au musée, on fait un rapide tour d'horizon de l'artisanat régional, notamment de la fabrication traditionnelle du textile. Ce sont les témoignages artisanaux de la culture shipibo-conibo, une communauté amazonienne dont la majorité des membres vivent désormais dans les centres urbains comme Pucallpa. Cependant, certains membres de ces communautés résident toujours dans leur habitat éloigné de toute civilisation, le long de la Laguna de Yarinacocha entre autres.

La Laguna de Yarinacocha, ses eaux très claires, ses plages et ses dauphins roses sont accessibles à quelques kilomètres de Pucallpa.

 

La jungle amazonienne : visiter Iquitos, capitale de l’Amazonie péruvienne, au nord

DSC_0292.JPG

C'est à la fin du XIXème siècle que la ville connaît son essor, grâce à la commercialisation du caoutchouc après avoir connu des siècles de migrations successives. Iquitos se situe dans la région de Loreto et elle est reliée à la ville de Manaus au Brésil grâce au fleuve qui la traverse. Mais aujourd'hui la ville est peuplée par des habitants cosmopolites : des Italiens, Américains, Chinois, Brésiliens, Espagnols, etc, car d'importantes migrations se sont réalisées lors de l'essor du caoutchouc et donc du boom de la ville.

D'ailleurs, vous pourrez aller faire un tour du côté de l'Ex Hôtel Palace d'Iquitos, construit au tout début du XXème siècle pour y loger les ouvriers et commerçants européens lors du boom. Cet édifice à l'architecture européenne bien singulière est impressionnant et comporte trois étages. On y observe des balcons en fer-forgé d'Allemagne, des mosaïques espagnoles,… Un petit bijou à ne pas manquer !

En dehors du fait d'être largement cosmopolite, Iquitos n'est pas reliée au reste du pays par une quelconque route, à l'inverse de Pucallpa. Elle est cependant desservie par le fleuve Amazone, qui prend sa source dans la réunion de deux autres fleuves : le Marañon et l'Uyacali exactement au niveau d'Iquitos. On peut aussi rejoindre Iquitos en avion.

A l'image de toutes les villes du Pérou, Iquitos possède sa Plaza de Armas (Place d'Armes), sur laquelle vous pourrez admirer sa cathédrale et… l'horloge suisse qui la décore !

Un petit tour sur le marché local près du port vous initiera aux produits locaux venant de la foret toute proche.

N'oubliez surtout pas de contempler le port de Belén, sur lequel des maisons traditionnelles juxtaposées sont construites sur pilotis. Elle pourrait faire penser à Venise en Europe, pour cette manière que les habitants du port ont de se déplacer seulement en barque.

Puis, en continuant votre visite de la ville, vous tomberez nez à nez avec la Casa de Fierro (la Maison de Fer), une étonnante construction puisqu'elle a été réalisée par les employés de Gustave Eiffel à la fin du XIXème siècle.

Iquitos, c'est une ville à part entière qui dynamise le commerce des produits de la jungle mais c'est aussi le point de départ pour les excursions dans la foret amazonienne. L'une des manières les plus sympathiques d'appréhender la jungle, c'est de faire un détour par les nombreux parcs et réserves qu'elle renferme. Il y en a beaucoup à proximité d'Iquitos…

Tout d'abord, faites un tour dans le jardin botanique de Quistococha ou bien rendez visite aux quelques animaux qui vivent au sein de son parc naturel.

Puis, non loin de la ville d'Iquitos, vous trouverez les réserves naturelles d'Allpahuayo-Mishana et de Pacaya Samiria.

La première comprend un nombre invraisemblable de reptiles, primates, oiseaux, etc mais aussi de grandes quantités d'espèces d'arbres à l'hectare. Au total, y vivent environ 2000 espèces de plantes, mais aussi des animaux protégés car en voie de disparition comme l'Aigle Harpie, la Loutre Géante, le Tatou et certains singes.

Dans la réserve de Pacaya Samiria qui est l'une des plus vastes réserves nationales du Pérou avec ses 2 millions d'hectares, vous admirerez de très nombreuses espèces animales et végétales représentatives des espèces amazoniennes. La jungle ne dort jamais. Vous entendrez les bruits de tous les oiseaux et animaux qui semblent se répondre sans arrêt. Dans cette réserve, aussi appelé la Selva de los Espejos, vivent encore beaucoup d'espèces menacées dont le caïman noir, la tortue Charapa, ou la vache marine. Un paradis sur terre dans lequel la nature et les écosystèmes s'épanouissent pleinement. Cette réserve compte aussi une cinquantaine de communautés indigènes.

 

La jungle amazonienne : visiter Puerto-Maldonado, au sud

DSC_0252.JPG

Puerto Maldonado, dans la région Madre de Dios, est considéré comme étant la capitale de la partie sud de la foret amazonienne. Elle se trouve sur le trajet de l'axe interocéanique qui relie la côte Pacifique péruvienne à la côte Atlantique brésilienne. La ville vit notamment grâce au commerce de l'or, ce qui n'est pas sans conséquence sur la pureté de l'eau puisque le mercure pour extraire ce minerai est rejeté ensuite dans les eaux du fleuve.

A environ 1h de bateau de cette ville se trouve le Lac Sandoval, réputé comme étant l'un des plus beaux de l'Amazonie péruvienne. La faune et la flore s'y développent en abondance, on y observe des oiseaux sauvages, des tortues,…

Puerto Maldonado, c'est surtout le point de départ pour vos aventures dans la jungle, notamment pour vous rendre au parc naturel del Manù…

 

La jungle amazonienne : visiter le parc national del Manù dans la région de Cusco

DSC_0261.JPG

Bienvenue dans la plus belle réserve naturelle protégée du monde ! On y accède en avion depuis la ville de Cusco en continuant son chemin en bateau qui vous mènera à l'intérieur de la réserve.

Vous entrez dans le territoire du Manù, classé Réserve de biosphère et patrimoine mondial de l'Humanité par l'UNESCO… Au Nord de la ville de Cusco, ce parc s'étend des Andes à l'Amazonie. Les altitudes varient de 150m à 4200m au dessus du niveau de la mer. C'est d'ailleurs cette particularité qui fait la richesse de sa faune et de sa flore. Ici, plus de 1 000 espèces d'oiseaux, quelques 20 000 espèces de plantes, une quinzaine de singes de races protégées, dont le singe le plus léger du monde, il pèse une centaine de grammes ! Mais ce n'est pas tout… Admirez de magnifiques papillons, des poissons rares, et des insectes pour le moins surprenants !

Ce parc est également renommé pour abriter des dizaines de communautés dont les cultures sont elles aussi protégées. Il s'agit de véritables tribus qui conservent un mode de vie ancestral le plus proche de la nature possible.

Saviez-vous que cette zone en particulier fait l'objet de recherches intenses concernant une ancienne cité inca, appelée Païtiti ? Cette dernière regroupait des trésors d'or pour les cacher aux conquistadores. Les expéditions archéologiques se succèdent donc dans le parc du Manù à la conquête de ce trésor des anciennes civilisations incas…

 

La jungle amazonienne : se balader sur le fleuve Amazone à la rencontre des communautés locales

DSC_0298.JPG

Pour rendre encore plus inoubliable votre séjour en plein cœur de l'Amazonie, Terres des Andes vous propose de monter à bord d'un bateau local de croisière afin de vous rendre davantage compte des trésors de ce territoire immense, vu des flots. Vous dormirez et mangerez à bord pour que votre expérience soit la plus complète et profitable possible.

Par ce moyen, vous pourrez accéder à de petits villages isolés afin de rencontrer leurs habitants. Ils vous expliqueront les spécificités de leur région et se feront un plaisir de vous présenter les espèces de poissons et d'oiseaux qui les entourent. Vous aurez même la possibilité de vous rendre au plus près d'espèces sauvages grâce à la visite d'un centre de préservation des animaux, et ainsi de vous rendre compte de l'importance de ce genre d'actions dans la foret amazonienne.

Aux côtés des membres de la communauté Cocoma, vous découvrirez de nombreuses activités quotidiennes de ce peuple. Ce sera l'occasion pour vous de vous initier aux méthodes locales de pêche, mais aussi et surtout de découvrir encore davantage la foret amazonienne en campant à la belle étoile… Vous comprendrez aussi comment ces habitants valorisent leurs ressources naturelles comme certains fruits qu'ils transforment en huile…

Grâce à cette balade en bateau, vous adopterez une toute nouvelle vision des richesses de la jungle péruvienne, en ayant accès à des lieux incroyables, comme la lagune de Quistacocha par exemple. Vous y admirerez des dauphins roses… Frissons garantis !

 

La jungle amazonienne : goûter la gastronomie typique

DSC_0295.JPG

Comme nous l'avons souligné dans cet article concernant la gastronomie péruvienne, les plats de la foret amazonienne sont avant tout composés de beaucoup de fruits et de légumes comme le manioc, puisqu'ils poussent en abondance dans les coins, mais aussi de poisson d'eau douce, le tout accompagné de piment « aji », doux ou fort. Ce qui donnera un goût particulier au poisson ce sera le fait qu'il sera cuit dans de la feuille de palmier.

Un voyage au cœur de l'Amazonie, c'est aussi l'occasion de découvrir les spécialités culinaires locales et vous en serez ravis ! Demandez des « suri » au marché local ou dans les restaurants, ce sont des larves assez imposantes que l'on récupère dans les palmiers. Elles se dégustent souvent grillées.

Goûtez également l'aguaje, fruit très riche en vitamine C !

Connaisez-vous le tacacho ? Ce plat local est réalisé avec de la viande de porc séchée et salée et de banane plantain écrasée, fruit par excellence de la jungle.

Aux côtés de guides locaux expérimentés, vous parcourrez l'Amazonie péruvienne de Terres des Andes de façon très originale, puisque nos deux voyages vous permettront de parcourir le fleuve Amazone tout en rencontrant les tribus locales avec qui vous partagerez des anecdotes. Explorez les incontournables de la foret, entre Iquitos, Pucallpa et les réserves protégées afin de découvrir davantage de spécificités propres à la jungle péruvienne, comme sa très bonne et méconnue gastronomie !

 

Des envies d'évasion avec Terres des Andes ? Voici le témoignage de Mélanie, au Pérou en mars 2017 :

"Je me suis rendue pour 3 jours à Puerto Maldonado, à une heure d'avion de Cusco. Je n'avais pas dans l'idée lors de mon voyage au Pérou d'aller dans la jungle… Mais pourquoi se priver, puisqu'elle se trouve à seulement une petite heure de la bouillonnante Cusco, passage obligé pour les voyageurs au Pérou ?

Les séjours dans la jungle vers Puerto Maldonado sont organisés par les lodges locaux, qui s'occupent de tout de A à Z : hébergement, activités, repas. En fonction des lodges, il est possible d'y séjourner 3, 4 ou 5 journées en fonction de vos envies et du temps dont vous disposez. Pour ma part, je suis partie pour 3 jours dans la Réserve naturelle de Tampobata, à 1h30 de bateau de Puerto Maldonado.

 

DSC_0286.JPG

 

Dès mon arrivée à Puerto Maldonado, la magie a opéré : le climat tropical est synonyme de vacances dans mon esprit. Avec un groupe de 3 canadiens fort sympathiques, nous avons été transférés jusqu'au fleuve Madre de Dios d'où nous avons emprunté la barque pour parcourir les quelques kilomètres qui nous séparaient du lodge.

Le lodge se situe en pleine jungle, avec toute la végétation luxuriante que cela implique. Nous avons été invité à prendre le déjeuner dans la grande salle principale faite de tables de restauration, d'une cuisine avec des professionnels, d'un bar (avec happy hour!), d'un salon avec des canapés. Nous avons dégusté notre premier repas tout en conversant de l'utilité (ou non) des comprimés antipaludiques et notre guide nous a rassuré : il n'y en a pas besoin, la zone a été protégée.

Plus tard dans la journée, nous partons en bottes prêtées par le lodge pour notre première randonnée de reconnaissance dans la jungle accompagnés par notre guide. Notre groupe de 6 personnes a été très soudé du début à la fin, il était composé de personnes infiniment curieuses et très sympathiques, ce qui a contribué à la très grande réussite de ce séjour incroyable.

Notre guide nous expliquera, dans la journée et lors de notre marche en pleine nuit dans la jungle, l'importance de la préservation des animaux sauvages dans leur état naturel. Nous avons goûté à la super sensation de voir et écouter des petits singes sautant de branches en branches au dessus de nos têtes : ils font un bruit incroyable et font bouger toutes les feuilles d'un coup !

Dans la nuit, nous avons eu la chance incroyable de tomber nez à nez avec un serpent nommé « Amazon bush master », un des plus dangereux et imposants de la jungle péruvienne. Des frissons que nous ne sommes pas prêt d'oublier.

 

18052706_10158693829380171_1927932490_n.jpg

 

Le lendemain, après un petit déjeuner à base de jus de fruit frais très appréciable, nous partons à nouveau explorer la jungle en commençant par le « Rescue center » attenant au lodge, dans lequel des bénévoles œuvrent chaque jour pour la survie des animaux de la jungle auparavant domestiqués puis laissés à l'abandon par leurs propriétaires. Plusieurs espèces de singes, des papillons, un tapir, un paresseux, des ours, un puma… nous repartons ravis de cette découverte.

Puis, de nouveau nous nous enfonçons dans la jungle pour une marche qui durera finalement toute la matinée et dont le point d'orgue sera la vue, après le passage d'un pont suspendu, sur toute la canopée. Un spectacle magnifique d'apaisement et d'écoute bienfaisante de la forêt… Dans l'après midi, nous effectuons une autre marche à la recherche de fruits sauvages à déguster, comme la carambole ou encore de gros citrons sauvages.

L'après midi est dédiée au rafting sur le fleuve Madre de Dios, une activité nature et détente magnifique au milieu d'une nature luxuriante… Avec en bonus un coucher de soleil époustouflant ! Plus tard, nous irons observer en pleine nuit les caïmans qui peuplent les berges du fleuve.

 

DSC_0288.JPG

 

En bref, tous les éléments sont réunis pour passer un séjour de rêve dans la jungle amazonienne. Un petit conseil : n'oubliez surtout pas votre répulsif à moustiques ! Il y en a énormément et vous serez amenés à vous protéger entièrement tout au long de la journée. Il en va de même pour l'acquision d'un poncho de pluie…

Hasta luego, Puerto Maldonado !"

Circuits faisant étape à Que faire dans la jungle péruvienne ?

icone nl

Recevez nos bons plans

Des questions ?

09 70 40 55 71

Ou envoyez-nous un email
contact@terresdesandes.org

On vous rappelle

Être rappelé

Laissez-nous votre numéro et un conseiller vous rappellera

Suivez-nous

On parle de nous dans la presse !

bandeau presse